Petites coupures de courant

Ces petites coupures de courant sont appelées aussi micro coupures d’électricité. Elles arrivent lorsqu’il y a des difficultés sur le réseau de distribution, lors de travaux ou d’incidents en ville, ou, plus fréquemment lors des orages en zone rurale ou plus encore en zone montagneuse. Elles peuvent aussi être dues uniquement à notre installation privative. C’est par exemple le cas lorsque on a un défaut d’isolement qui ouvre un disjoncteur différentiel 30 mA sur toute une ligne du tableau électrique, ou même sur la totalité du tableau. Alors, la méthode de recherche de la panne la plus efficace dans le cas où on n’a aucune idée de son origine consiste à ouvrir tous les disjoncteurs de la ligne, puis à refermer le différentiel et ensuite à refermer l’une après l’autre tous les disjoncteurs qu’on vient d’ouvrir… Celui qui va provoquer une deuxième ouverture du différentiel est celui qui alimente le composant défaillant, qu’on va alors se dépêcher de  séparer du réseau d’alimentation. Mais, du coup,  on vient de provoquer deux coupures de courte durée sur plusieurs matériels qui étaient alimentés normalement.

Donc en résumé : les incidents, les travaux (quand ils viennent installer linky sans prévenir …) et surtout les phénomènes orageux en montagne (jusqu’à 7 ou 8 coupures dans une soirée d’orage c’est assez fréquent en montagne) sont très désagréables non seulement pour nous mais aussi pour le matériel. Une coupure d’une seconde provoque la désynchronisation de la box qui pourra mettre jusqu’à plusieurs minutes à retrouver la communication. C’est très désagréable si vous êtes au téléphone ou si vous êtes en train de regarder la télévision.

C’est mauvais aussi pour le matériel : aucun appareil électronique n’aime les transitoires brutaux sur son alimentation électrique. Parfois la box ne redémarre pas et il faut la remplacer, faire intervenir un technicien, etc… Des déplacements, quelques kilomètres en voiture, des couts, du temps d’indisponibilité…

J’ai même eu récemment un cas assez étrange dont je n’ai pas encore trouvé l’explication. Deux courtes coupures ont provoqué l’arrêt de la box et de son transducteur optique (le composant qu’Orange appelle un adaptateur fibre SFP , ou encore le “petit boitier ONT” et  qui sert à convertir le signal de la fibre optique lorsqu’elle arrive jusqu’à la maison, en signal électrique envoyé à la box par un câble Ethernet) Lorsque de la deuxième coupure, le transducteur n’a pas réussi a se resynchroniser. Deux ou trois tentatives marche/arrêt en comptant lentement jusqu’à 10, et ensuite appel de l’assistance (avec le mobile). Apres avoir effectué les tests d’usage, le technicien déclare que le transducteur est HS et qu’un RdV doit être programmé. Malheureusement on est samedi matin, le créneau le plus près est lundi AM et j’ai plein de boulot pour ce WE, et bien sur, les gamins arrivent et commencent à demander ce qu’il se passe sur le web…

Le rdv est pris, puis, sans prévenir, au moins 4 heures après l’incident, le web revient. Le transducteur recommence à faire circuler les données entre la fibre et la box. Impossible de savoir ce qu’il s’est passé 4 heures après le retour du courant et malgré les tests d’Orange qui annonçaient la mort de l’appareil. .. Le RdV de lundi est annulé, je récupère mon après-midi, mais j’ai hésité un peu : j’aurais bien aimé discuter avec un technicien pour savoir ce qu’il s’est passé 4 heures après la panne. Si quelqu’un a une idée, je serais très heureux qu’il m’en fasse profiter (et aussi nos lecteurs).

Tout ceci ne serait pas arrivé si j’avais installé un onduleur…

Un onduleur est un système muni d’une batterie qui réalimente automatiquement le matériel lorsqu’il détecte une coupure sur le réseau, même si elle est très fugitive. Il en existe de toutes sortes. Voici un exemple sur Amazon. Pour alimenter pendant quelques minutes les matériels sensibles (ce qui permet de résoudre 99% du nombre des incidents réseaux), un dispositif à quelques dizaines d’euros suffit.

L’onduleur peut alimenter :

-Le transducteur si on a la fibre

-La box

-Le décodeur de la télé

-La télévision

-La sonorisation

-Le téléphone sans fil

-Le routeur s’il y en a

-Le PC si c’est une tour (les portables ont leur propre batterie de secours)

-Le chargeur du mobile (il est stratégique si la panne s’éternise)

-Eventuellement une petite lampe LED pour avoir le temps d’aller chercher un éclairage de secours et aussi d’avoir le plaisir un peu pervers de constater que seule votre maison est illuminée lorsque toute la rue est dans le noir, même l’éclairage public.

 

Evidemment ne pas mettre de gros consommateurs en charge sur l’onduleur. Ne lui demander de secourir que de l’électronique faiblement consommatrice et très sensible aux coupures, mêmes très brèves.

Si la coupure se prolonge, on a alors le temps d’arrêter proprement les composants les plus consommateurs (la tele, le pc de bureau, la sono) d’allumer des bougies pour ne laisser à la fin que le transducteur, la box et le téléphone. Normalement on devrait tenir plusieurs dizaines de minutes comme cela.

On notera aussi que généralement les onduleurs ont aussi une fonction de protection contre les surtensions qui peuvent se produire lors d’un orage et qui peuvent mettre définitive HS l’un ou plusieurs de ces matériels sensibles. Même dans le cas où ils seraient remplacés gratuitement, c’est quand même désagréable d’avoir à faire les démarches…

Avoir envie de pouvoir continuer à regarder Netflix quand tout le monde est dans le noir dans le village peut suffire à justifier l’investissement de quelques dizaines d’euro dans un onduleur d’entrée de gamme.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez recevoir gratuitement le dossier "25 conseils..." en complément de votre visite.