Mon point de vue sur Linky

Mon point de vue sur Linky.

Je ne comptais pas en parler pour le moment, je ne suis pas un spécialiste de la question, mais l’affaire prend des proportions que je trouve vraiment exagérées aujourd’hui. Linky, les gens n’en veulent pas, et c’est parfaitement leur droit, mais est-ce toujours pour les bonnes raisons ? Et jusqu’où faut-il aller pour ne pas avoir à le laisser s’installer chez soi ? On trouve sur les forums des « écologistes » qui essayent d’organiser des achats groupés de groupe électrogènes afin de pouvoir se séparer du réseau… à cause de Linky justement… A l’heure où la pollution de l’air, les moteurs diesel sont en voie de devenir le grand scandale sanitaire à venir, où l’on fait tout son possible pour qu’on n’en trouve plus sur les routes, de curieux « écologistes » veulent maintenant en installer à la maison…

Alors, en 2 pages et trois minutes de lecture, quels sont les éléments qui, selon moi, permettent de se faire une idée sur Linky ?

Linky émet-il des ondes dangereuses  pour la santé ? Je ne pense pas. Techniquement, s’il travaillait sur un réseau type GSM, ce qui n’est pas le cas, ce serait plutôt le cas de Gazpar (dont curieusement on parle beaucoup moins, ce dont je ne comprends pas la raison), il pourrait rayonner de manière beaucoup plus importante. Mais Linky fait circuler ses données sur le réseau électrique. Le rayonnement généré est plus faible que celui d’un téléphone et même s’il était équivalent, les effets sanitaires seraient là aussi beaucoup plus faibles que celui d’un téléphone GSM. Voir ici quelques comparaisons de rayonnements electromagnétiques. En effet, le rôle prépondérant dans les effets sanitaires est la distance entre la source de rayonnement et les organes du corps : à puissance égale, si la source est à 10 mètres (linky dans une maison ?), les effets du rayonnement sur le cerveau sont 1 000 000 de fois plus faibles que ceux d’un téléphone plaqué contre l’oreille (1 cm)… S’il y a quelque chose qui peut être vraiment dangereux du point de vue du rayonnement dans notre environnement immédiat, ce sont les téléphones GSM… mais il est difficile de s’en passer, n’est-ce pas ? Et il y a d’autres enjeux économiques, ceux-là sont beaucoup plus forts. Regardez cette video de Thierry Casasnovas. Il s’agit de l’interview d’une personne qui a réalisé un dispositif de coupure pour se protéger des ondes électromagnétiques émises par le réseau électrique dans le domicile. Il est donc convaincu de la nocivité de ces rayonnements, et pourtant, regardez bien, 5 minutes après le commencement de la vidéo, le téléphone mobile qui est dans sa poche reçoit un appel et active le vibreur. Le rayonnement émis et reçu par cet appareil est infiniment plus élevé que celui du réseau électrique domestique. En fait, pour recevoir une dose équivalente à celle donnée par le téléphone pendant 1 heure dans la poche, il faudrait probablement rester plusieurs milliers d’années dans la maison d’un abonné au réseau électrique. De quoi sérieusement douter de la crédibilité de ce monsieur. Mais cela ne remet pas en cause l’estime que je peux avoir par ailleurs pour le travail de Casasnovas.

Linky est-il un ennemi de notre vie privée ? Bof… Même en déployant des efforts considérables, je pense que toutes les données accumulées par Enedis n’égaleront pas le millième de celles que possèdent déjà Google, Facebook, Amazon et votre opérateur téléphonique (encore lui) sur votre vie privée. L’heure exacte du démarrage de votre lave-vaisselle : quelle affaire… l’amusant pour moi c’est de trouver des groupes Facebook anti linky qui se scandalisent de cette atteinte à la vie privée ! Si on veut vraiment protéger sa vie privée, alors, il faudrait commencer par supprimer son abonnement GSM, ses comptes internet, abandonner les recherches sur les grands moteurs de recherche, passer au darkweb, etc… Bonne chance à vous.

Linky prend-il feu ? Non, je ne pense pas que ce soit Linky. C’est la mise en place et les connexions qui ne sont pas bien faites (couples de serrage insuffisants). Conséquence normale du déploiement à marche forcée, qui conduit à faire intervenir des prestataires employant un grand nombre de personnels insuffisamment formés. Logique qui explique aussi les conditions de travail et la brutalité des interactions avec les clients qui résistent au remplacement du compteur. Tout cela ne ressemble pas à l’idée qu’on peut se faire du Service Public…

Alors pourquoi veulent ils déployer Linky ? Je pense qu’il y a 4 raison principales qui tiennent toutes à ce que le compteur envoie est reçoit des informations à distance, et qu’il peut donc être piloté de manière entièrement automatisée.

1 Supprimer des emploi à Enedis et sa myriade de prestataires. Des milliers d’emplois de releveurs de compteurs seront rendus inutiles. Rassurez vous, le prix de l’électricité ne baissera pas pour autant, le seul effet visible se verra probablement sur le taux de chômage. L’autre effet, plus discretement sera encaissé par les actionnaires.

2 Les coupures de courants pourront être réalisées à distance, voire même de manière totalement automatisée. Fini le releveur courageux reçu à la chevrotine pour les factures impayés. On peut supposer ainsi : non paiement + 8 jours provoque l’envoi d’une lettre (un mail ou un sms) + 8 jours encore, une deuxième lettre et enfin plus 8 jours, coupure automatique de l’approvisionnement. Tout cela sans aucune intervention humaine, il sera inutile de téléphoner, il n’y aura aucune forme de compassion au bout du fil. C’est l’ordinateur qui décide de tout. Ils prétendent qu’il y aura toujours une intervention humaine sur le terrain, mais je pense que c’est un (très) gros mensonge.

3 Changer de fournisseur d’un seul clic de souris. Cela, c’est l’application des directives de l’Union Européenne : faciliter l’organisation de la privatisation et de la concurrence entre les fournisseurs.

4 Je garde pour la fin le principal argument : une meilleure gestion des pointes de consommation. En France, les pointes de consommation d’hiver coûtent beaucoup d’argent. Il faut importer des MW.h au prix fort, démarrer du fioul, et même du charbon, surdimensionner le réseau 400 kV, etc… tout cela pour quelques jours en décembre ou janvier, quelques heures même. Si on pouvait, effacer ces pointes de consommation en délestant automatiquement et à distance des usager (qui pourraient être d’accord, leur contrat le prévoirait à l’avance) ou même, des appareillages définis au préalable (arrêter tous les cumulus pendant quelques heures de soirée en décembre par exemple). Alors, ce sont des centaines de millions d’euro qui pourraient être économisés par les fournisseurs et les transporteurs d’électricité. Alors : pourquoi ne communiquent t-ils pas sur ce sujet ? Je suppose qu’ils ont vérifiés que les usagers n’étaient pas enthousiastes à l’idée de pouvoir être délestés à la volée par leur fournisseur à distance, ou même de le voir s’immiscer dans votre maison en arrêtant le cumulus ou le cycle du lave-vaisselle… bien évidemment, ce type de sacrifice « pour la cause nationale » pourrait faire l’objet d’une réduction au niveau de l’abonnement ou des tarif de consommation, il y aurait ainsi beaucoup de types d’abonnements différentiés. Mais tout cela nous éloigne encore du service public : des tarifs et des services individualisés, on est loin du principe de la péréquation tarifaire (tout le monde a droit au même service au même prix), chère aux pères fondateurs d’EDF.

Tous ces éléments sont exclusivement à l’avantage des fournisseurs d’énergie ou de la politique de mise en concurrence voulue par l’UE. Il n’y a rien de prévu en faveur du client (on disait avant que c’était un « usager » du service public de l’électricité). Aucun avantage. Même en cas de déménagement : avant, on arrivait dans un nouveau logement et on avait l’électricité, parce que la politique c’était en général de ne pas couper l’électricité (ne serait-ce que pour faire les visites en cas de relocation ou de vente). Maintenant, il faut rétablir les fournitures, on a intérêt à savoir comment s’y prendre…

Linky est donc une machine qui ne présente actuellement pas d’avantage pour le client : toutes les informations que l’on pourrait en tirer pour notre usage ne sont pas mise à disposition gratuitement. On a donc de bonnes raison de le refuser, mais ce ne sont pas celles que l’on entend actuellement. Normalement, il devrait y avoir des réactions à cet article, qui, je le rappelle, est susceptible d’être mis-à-jour en fonction des nouvelles informations à venir…

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une pensée sur “Mon point de vue sur Linky

  • 20 juillet 2018 à 18 h 11 min
    Permalink

    bonjour,
    merci pour cet article qui replace les choses a leur vraie place. il me semble primordial que l’Europe devrait imposer une information correcte de l’utilisateur final pour chaque décision de modification d’un système soi-disant plus efficace. Si le dispositif “linky” en l’occurrence, était documenté pour donner les avantages réels du consommateur et les inconvénients, chacun aurait une information plus correcte et démontrerait que finalement ce sont les compagnies et leurs actionnaires qui sont les grands bénéficiaires de ces soi-disant améliorations. combien de fois sommes nous abusés par ces changements qui devraient être bénéfiques…toujours dans leur sens et pas dans le notre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez recevoir gratuitement le dossier "25 conseils..." en complément de votre visite.