Deux petits travaux pour l’hiver

Petits travaux à petit prix pour préparer l’hiver.

C’est bientôt l’hiver. Il va falloir penser à améliorer un peu l’isolation de sa maison. On vous rappelle que l’isolation, ce sera toujours par là qu’il faudra commencer pour faire de vraies économies avant toutes choses et particulièrement avant de faire de gros travaux. Il faut garder en tête les ordres de grandeur qu’on avait donné ici pour 1 kW.h gagné : 15 c d’euro si on est chauffé à l’électricité, 10 c au fioul, 7 c au gaz et 3,5 c au bois. Le retour sur investissement d’un dispositif d’isolation sera donc deux fois plus rapide si on est chauffé à l’électricité que si on est chauffé au gaz, et 4 fois plus rapide que si on est chauffé au bois… (Cette histoire de retour sur investissement est intéressante : plus tard, je vous raconterai l’histoire de cette municipalité qui a acheté des lampadaires solaires pour son éclairage public. Le retour sur investissement est de … 2500 ans ! Là, au moins, ils ne peuvent pas être accusés de « courtermisme ». A ce jour, seul Khéops a fait mieux dans le genre…)

Si on veut améliorer son isolation sans réaliser de travaux importants, il y a deux mesures (parmi beaucoup d’autres) par lesquelles on peut commencer : les rideaux et le mobilier…

Les rideaux

On peut obtenir d’excellents résultats, du point de vue de l’économie comme du point de vue de l’amélioration du confort d’hiver (mais aussi du confort d’été) en installant sur les fenêtres des rideaux isolants. On peut se contenter de rideaux épais, le plus épais possible, ou mieux de choisir des rideaux spécialement conçus. Ici l’exemple d’un fournisseur dont j’ai eu l’occasion à plusieurs reprises d’essayer le matériel. Son seul véritable inconvénient est que ses prix sont élevés ce qui a pour conséquence de générer un retour sur investissement qui peut être de plusieurs années, même si on est chauffé à l’électricité. Il n’empêche, on peut voir les choses à long terme (voir plus haut) et aussi prendre en compte l’amélioration du confort puisque les températures des pièces sont plus homogènes. Le confort, lui est toujours une récompense immédiate. Ce fournisseur, qui propose du bon matériel, a peut être tendance à « faire des belles marges » parce qu’il y a peu de concurrents… Mais ceux-ci commencent à arriver. Cependant, si on a un petit budget, on peut utiliser n’importe quel type de voile épais et se rappeler que les résistances thermiques, comme les résistances électriques s’ajoutent : on peut mettre plusieurs couches, exactement comme on sait empiler les vêtements quand il fait très froid.

Il ne faut pas se limiter aux fenêtres : les portes peuvent aussi être doublées avec un rideau. Mais dans ce cas c’est un peu plus compliqué en général si la porte est souvent manœuvrée, il faut installer un mécanisme parfois un peu complexe. Et aussi un mur froid (donnant vers l’extérieur) qui peut être entièrement doublé par un voile épais. Là aussi, la sensation de confort immédiat suffit parfois à justifier l’investissement.

Les meubles

Généralement, les pièces d’un appartement ont des murs froids (ceux qui donnent vers l’extérieur) et d’autres qui ne le sont pas (les cloisons). Or il existe deux excellents isolants thermiques : le linge et les livres. Si on dispose d’armoires de stockage de livres ou de linge, il faut peut être envisager de les déplacer pour les installer contre les murs froids, ce qui parfois n’est pas ce qu’on aurait choisi du point de vue de l’aménagement intérieur mais qui peut aussi avoir des effets intéressants du point de vue du confort et des économies envisageables. Ici, inutile de parler de retour sur investissement, on supposera qu’on possède déjà ces meubles et leur contenu (inutile d’acheter des bouquins seulement pour ça). Tous les types de meubles peuvent faire l’affaire, mais le linge et les livres, c’est ce qu’il y a de mieux.

On peut envisager d’améliorer encore l’opération en calant derrière les meubles des panneaux de matériaux isolants mais il y a des restrictions : éviter les panneaux de polystyrène et polyuréthane nus à cause des problèmes de tenue au feu : normalement ces matériaux doivent être couverts par une épaisseur de platre type BA13.

Éviter aussi les matériaux sensibles à l’humidité. L’humidité peut être le problème ici : il serait dommage de laisser la moisissure détruire sa collection de livres précieux. Au cours de la première saison d’hiver, il faut vérifier qu’aucun dommage ne s’est produit. Si des traces d’humidité apparaissent, il faudra alors doubler avec un matériaux isolant supplémentaire et/ou s’écarter peu du mur pour laisser un peu de circulation d’air. Mais avant tout, il faut revenir aux fondamentaux sur l’humidité, ici et .

Enfin, en plus des économies et du confort thermique qu’on peut attendre de la pose des rideaux isolants et de la disposition des meubles, on peut s’attendre a avoir aussi une meilleure isolation phonique vis-a-vis des bruits extérieur ( sans pour autant s’attendre à des miracles en ce qui concerne les rideaux). On reparlera de l’isolation phonique dans un article à venir.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez recevoir gratuitement le dossier "25 conseils..." en complément de votre visite.